Zyc'Methys
Asso. L1901
33, rue des Ecoles
92700 Colombes

Musique, légendes, Histoire et traditions populaires

L'Histoire, la musique, les mythes chantés, les légendes contées,...

 

Le Barzaz Breiz

Auteur : Théodore Hersart de la Villemarquée.

Première publication en 1839 : "Chants Populaires de la Bretagne" en deux tomes chez Delloye à Paris.

Recueil de chansons populaires collectées en Bretagne, "adaptées" (paroles et musique) et commentées par Hersart de la Villemarquée.

Réédité plusieurs fois : la version améliorée de 1867 est encore aujourd'hui dans toutes les bonnes librairies (Ed. du Layeur - Paris)

Au 18ème siècle, est né en Europe un large mouvement d'intérêt pour la poésie populaire. Cet engouement s'intensifiera au 19ème fortement poussé par la naissance des nationalismes et une certaine nostalgie pour "les temps anciens". Cette nostalgie sorte de réaction post-révolutionnaire est alimentée par les Rois et les Empereurs d'Europe qui financent allègrement les recherches, les académies folkloriques, les rencontres entre hommes de lettres, les manifestations culturelles style "défilés" antiques, où les métiers et les classes sociales se retrouvent en costumes "d'époque" (chacun verra midi à sa porte quant à "l'époque" qu'il convient de promouvoir...) et se montrent à la population esbaudie ou recueillie. De toute cette riche effervescence naîtra des "traditions" gravées dans la pierre (on aura alors codifié des danses, des patois, des coutumes) et des croyances "historiques" que les historiens encore aujourd'hui ont bien du mal a combattre (comme la "musique celtique" par exemple).

Théodore Hersart de la Villemarquée est né le 7 juillet 1815 à Quimperlé. Il fait un séjour chez les Jésuite puis rentre en 1833 à l'Ecole des Chartres à Paris. Là, il rencontre d'autres jeunes bretons et commence à se passionner pour le patrimoine breton. Il fera partie de ces voyages culturels financés par la monarchie parlementaire ayant pour but le rapprochement entre lettrés de langues celtiques (ces voyages étaient en fait autant culturels que diplomatiques, le but second étant l'alliance à terme contre les Allemands de plus en plus menaçants). Il publie sous le nom du "Barde de Nizon" un premier petit recueil "Chants populaires de la Bretagne" en deux cents exemplaires chez Delloye. En 1839, l'éditeur sort "le Barzaz Breiz" en deux tomes et mentionne enfin le vrai nom de l'auteur. Cette édition va connaître un succès immense.

Elle sera traduite en plusieurs langues et une nouvelle édition voit le jour en 1845 avec trente trois titres supplémentaires. La version définitive de 1867 connaîtra cependant les premières critiques. On le traitera alors d'usurpateur, de falsificateur, de ne pas maîtriser la langue bretonne, d'avoir délibérément stylisé les paroles pour les rendre plus brutes et donc aussi plus exotiques ou plus mystiques, et à l’inverse de ne pas respecter des styles linguistiques authentiques. Des recherches et l'étude en 1964 de ses carnets vont tenter plus tard de le réhabiliter : Villemarqué aurait réécrit les textes pour les rendre compréhensibles à l'oreille de ses contemporains, il aurait également suivit le mouvement, démarré à l'époque, d'unification de la langue bretonne et voulu donc que son livre soit écrit en "langue unifiée".

Il n'en reste pas moins que les textes, peu importe qu'ils soient retranscrits en telle ou telle langue, en vieux breton ou en moderne, que les subtilités d'un patois ne soient pas respectées, ces textes sont parfois éloignés de ce que d'autres ont pu collecter. Pour être précis, les chansons du Barzaz Breiz ressemblent plus aux très vieilles légendes païennes celtiques qu'aux chansons populaires entendues à son époque. Comme Villemarqué avait étudié ces légendes et qu'il aurait rêvé qu'elles se chantent encore, il est possible qu'il ait "colorisé" ce qu'il recueillait ça et là. Si c'est le cas, il faut lire le Barzaz Breiz avec précautions. A contrario, si le travail du "barde de Nizon" a été authentique, alors nous sommes, grâce à lui, en possession d'une immense source de recherche et de compréhension de la culture bretonne.

Aujourd'hui de grands succès discographiques (Tri Yann, Alan Stivell, ... ) ont été tirés du Barzaz Breiz et des centaines ou des milliers de passionnés considèrent le Barzaz Breiz comme une bible! Je vous conseille vraiment sa lecture, à chacun de se forger son opinion...

Gildas Monjoin

haut de page

 

Les éditions du guépard © 2004

Ajouter un commentaire à cet article

 

Musique, Histoire,
patrimoine et culture :

l'actu RSS sur le Web

Irma : centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles


Warning: MagpieRSS: Failed to parse RSS file. (Invalid document end at line 1, column 54) in /homepages/31/d160480591/htdocs/zycmethys.fr/lecture_rss/rss_fetch.inc on line 238

ETHNOTEMPOS

Free-scores.com : 15 derniers partitions à telecharger


Warning: MagpieRSS: Failed to parse RSS file. (> required at line 4, column 392) in /homepages/31/d160480591/htdocs/zycmethys.fr/lecture_rss/rss_fetch.inc on line 238

Christiane Courvoisier

Fables et légendes chinoises | Dossiers |

entite-energie.over-blog.com

Bretagne.com

Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Classiquenews.com: les dernières dépêches de la musique classique

Music-Story : les sorties album Musiques du monde

RSS Inrap : l'actualité de l'archéologie préventive

 

cd Soul like Breeze pochette

CD
SOUL LIKE BREEZE
Soul Like Breeze
-
Acheter l'album